EDITION 2020

  • OFFSCREENINGS

Le festival Offscreen est également l’occasion de diffuser des nouveautés, soit très marquées dans le cinéma de genre, soit bénéficiant d’un effet culte important. Outre l’association aux sorties de « Monos » et « About Endlessness », Offscreen Liège a mis les bouchées double cette année pour permettre à un film fantastique tourné sur le territoire liégeois d’atteindre les salles. Mieux : Offscreen Liège est devenu le point de départ d’une véritable tournée pour ce film co-produit par Frakas. « Vivarium », de Lorcan Finnegan, a été présenté à la Semaine de la critique du Festival de Cannes et primé à L’Étrange Festival.

  • VAMOS A LA PLAYA !

Enfilez votre bermuda, votre bikini ou votre chemise hawaïenne, car Offscreen fête déjà l’été avec « Vamos a la Playa », un module sur les films de genre qui font la part belle à la mer, la côte et la plage. Les années soixante ont connu une vague de films de beach party et de comédies musicales pour ados sur les amours d’été, la romance en maillot de bain et la culture californienne du surf.  Mais la mer abrite aussi d’étranges créatures qui s’attaquent aux baigneurs. Dans les films de beach horror, ils rampent sur les rivages ou se cachent sous le sable. Des creature features sanguinolents aux pépites cinématographiques cultes : vos vacances à la plage ne seront plus jamais les mêmes !

  • ABOUT TIME !

Messages venus du futur, précognition, effet papillon, paradoxe du grand-père, boucles temporelles, multivers et vortex : les variations autour du voyage dans le temps sont infinies. Et pourtant, le monde du cinéma a mis longtemps à en exploiter le potentiel dramatique. Il aura fallu attendre les années 60 pour qu’apparaisse le premier classique du genre : l’adaptation du « Voyage dans le temps » de H.G. Wells. Les vannes s’ouvrent avec l’ère des blockbusters des années 80 et des films de divertissement qui ont réussi à trouver l’équilibre idéal entre science et fiction.

  • CATEGORY III

Depuis les années 70, le cinéma de Hong Kong est extrêmement populaire en Occident. Il suffit de penser aux productions d’arts martiaux du célèbre studio Shaw Brothers ou aux films d’action et d’horreur de John Woo, Tsui Hark et Ringo Lam. Parallèlement, à Hong Kong, une autre forme cinématographique, moins respectable, faisait également fureur : les films d’exploitation remplis de fontaines de sang humain, de personnages abjects et de positions sexuelles incongrues. A partir de 1988, leurs scènes d’une violence extrême, leurs scénarios crus et racoleurs ainsi qu’un dédain absolu pour le bon goût leur ont valu d’être classés dans la catégorie III, interdite aux moins de 18 ans. Au lieu de créer un effet dissuasif, cette classification est devenue un label de qualité qui a permis à ces films sans fard ni tabou de conquérir l’Asie.

  • TRIBUTE TO JEFF LIEBERMAN

Né à New York en 1947, Jeff Lieberman est l’un des réalisateurs américains de films de genre les plus originaux et inventifs des années 70. Étranges, voire complètement timbrés sont les mots qui définissent le mieux ses trois films les plus connus : »Squirm » (1976), « Blue Sunshine » (1978) et « Just Before Dawn » (1981), entre-temps propulsés au rang de films cultes classiques. Ils allient une ingéniosité à petit budget (similaire à celle de Roger Corman) à une approche unique, des scénarios innovants et non conventionnels, un humour excentrique et une vision cynique du monde. « Tout se résume à une bonne histoire », déclare Lieberman dans ses interviews. Et pour cause, ses films sont construits autour d’une intrigue bien ficelée où ce n’est pas le surnaturel qui constitue la source de l’horreur, mais la nature intrinsèquement dépravée de l’être humain qui altère la nature et la société.

  • CINEKETJE

Bien que le festival Offscreen s’adresse aux « grands », on consacre aussi une séance aux plus jeunes pour cultiver leur goût du cinéma. Cette année, Cineketje s’inscrit dans une des thématiques du festival : les films de plage ! La sélection de courts-métrages sans paroles offre un avant-goût des jours ensoleillés à venir, mais la plage n’est pas qu’un lieu pour profiter des rayons de soleil et construire des châteaux de sable : on peut s’y perdre et se retrouver, nouer de nouvelles relations, faire des découvertes, partir à l’aventure… Un véritable terrain de jeu et de vie pour les petits et grands enfants à partir de 3 ans. La projection sera suivie d’un goûter à prix libre.

Programme du OFFSCREEN LIEGE FILM FESTIVAL 2020 :

Le 27/02 – 12h10 : Conférence : RETOUR VERS LE FUTUR (en collaboration avec la BiLA et le Théâtre de Liège)

Le 16/03 – 20h : VIVARIUM (au Cinéma Sauvenière)

Le 19/03 – 12h10 : Conférence : BLOOD BEACH (en collaboration avec la BiLA et le Théâtre de Liège)

Le 24/03 – 20h : SONATINE (Nickelodéon)

Le 26/03 – 19h : TWELVE MONKEYS (Nickelodéon, avec Ciné-Débat : les paradoxes temporels en collaboration avec la BiLA et Réjouisciences)

Le 29/03 – 14h30 : CINEKETJE (séance pour enfants) (La Zone)

Le 29/03 – 18h : Double Bill : BLOOD BEACH + RIKI-OH (La Zone)

Le 30/03 – 20h : Tribute to Jeff Lieberman + BLUE SUNSHINE (Le Hangar)

Le 01/04 – 19h30 : IDIOCRACY (Pirate Movie Club)

MONOS (à partir du 25/03) et ABOUT ENDLESSNESS (à partir du 08/04) seront également diffusés dans les salles des Grignoux.